Back Vous êtes ici : Accueil Life and style L'orange : histoire d'un cadeau de Noël d'antan

Life and Style

L'orange : histoire d'un cadeau de Noël d'antan

Connaissez-vous la coutume d'offrir des oranges à Noël aux enfants du temps jadis ? Si vous avez un parent ou un grand-parent né dans les années 1930 ou 1940, vous avez sûrement entendu parler de cette tradition...

Jusqu'au milieu du XXe siècle, l'orange était un produit de luxe. En effet, en Europe, l'orange, fleurissant en hiver et ayant besoin de chaleur pour s'épanouir, ne pousse qu'en Italie et dans la péninsule ibérique. Sous l'Ancien Régime, pour pouvoir en consommer, on faisait pousser des orangers dans les serres chauffées des jardins royaux ou aristocratiques : ce sont les fameuses orangeries que l'on retrouve dans de nombreux domaines. Posséder une orangerie était pour un seigneur un symbole de richesse et de puissance. A l'époque, seuls les nobles pouvaient manger des oranges, ce fruit rare, cher et précieux. Les gens du peuple n'en connaissaient même pas l'existence...

C'est à la fin du XIXe siècle que naît la tradition d'offrir des cadeaux à Noël, au sein de l'aristocratie et de la bourgeoisie. Dans les milieux populaires, il n'était pas possible de donner aux enfants les cadeaux onéreux vendus dans le commerce. Alors, on leur offrait des friandises, des biscuits, du pain d'épices, et surtout le produit luxueux qu'était l'orange. L'orange était un présent très apprécié par les enfants, qui se réjouissaient de pouvoir se régaler de ce fruit délicieux une fois dans l'année. Seuls les plus chanceux pouvaient recevoir un petit jouet artisanal à l'occasion. 

On achetait les oranges à la pièce à des marchandes ambulantes, venues d'Espagne, ou à des femmes portant le costume espagnol. L'orange était ainsi le cadeau de Noël par excellence des gens peu fortunés. Elle le resta jusque dans les années 1950, lorsque l'orange, produit d'exportation, finit par se démocratiser et envahir les foyers français, son prix ayant baissé. Mais l'orange est restée pour toujours le fruit de Noël...

Un roman à succès de Michel Peyramaure, L'orange de Noël, évoque cette jolie coutume. Dans ce livre, le 25 décembre, l'héroïne, Cécile, offre une orange et des crayons à Malvina, une petite gitane, pour son premier Noël. Le roman a fait l'objet d'une très belle adaptation télévisée en 1996. 


Aussi, la prochaine fois qu'un enfant se plaindra d'un cadeau de Noël, racontez-lui l'histoire de l'orange de Noël... :-)

Crédit photo : Afrogusto

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "La Chambre d'Ambre", être informé/e des actualités du site, découvrir des photos et des liens inédits.

Vous aimerez peut-être :