Mon dernier livre

Ebook gratuit

Mon site de romancière

Visitez mon site d'autrice : www.lovalloyd.com

Recherche

Abonnez-vous aux articles

Back Vous êtes ici : Accueil Life and style Comment fêtait-on Pâques dans l'Angleterre du XIXe siècle ?

Life and Style

Comment fêtait-on Pâques dans l'Angleterre du XIXe siècle ?

pâques XIXe siècle

Dans l'Angleterre du XIXe siècle comme dans les pays chrétiens, on décorait des œufs à Pâques. On teignait les œufs en rouge en souvenir du sang versé par le Christ sur la croix. On les ornait de rubans, de dentelles, de motifs peints, et on les utilisait comme objets décoratifs ou on les offrait. 

La symbolique de l'œuf

L'œuf est un symbole de renaissance et de fertilité. Il représente le Christ ressuscité et le renouveau du printemps. C'est pourquoi il est si important à Pâques. Mais, plus prosaïquement, si Pâques est placée sous le signe des œufs, c'est parce que pendant les 40 jours de Carême précédent cette fête, les chrétiens mangeaient maigre et ne devaient pas consommer d'œufs, considérés comme un aliment riche. Le Lundi de Pâques, à la fin du Carême, on en mangeait en masse car pendant la période de jeûne, les poules continuaient de pondre, les œufs s'accumulaient et il fallait les écouler !

pâques XIXe siècle

Une fête de famille


Tout comme Noël, Pâques était une fête que l'on célébrait en famille ou avec ses amis. Il était de coutume de rendre visite à ses connaissances. Ainsi, dans "Orgueil et préjugés", c'est pendant la période de Pâques que Mr Darcy se rend à Rosings pour voir sa tante et qu'il croise Elizabeth venue séjourner chez son amie Charlotte.

Du temps de Jane Austen, Pâques était l'occasion d'un grand repas de famille, autour d'un jambon ou d'un gigot d'agneau. Cependant, les friandises n'étaient pas encore de mise et le chocolat, qui n'existait que sous forme de cacao en poudre, était un produit de luxe réservé à une élite. Le sucre était également très coûteux et consommé uniquement dans les milieux aristocratiques. 

Ce n'est que plus tard, à l'ère victorienne, que Pâques devint plus festive, gourmande et tournée vers les enfants. On commençait à organiser des chasses aux œufs, on distribuait des sucreries aux jeunes, on envoyait des cartes de vœux à ses proches… Les poussins, les poules, les fleurs et les lapins firent leur apparition dans l'imagerie de Pâques.